Vegeplast 1
  •   Voir toutes les actualités

VEGEMAT®, le matériau plastique 100 % biodégradable
et compostable.

 

La plupart des formulations de VEGEMAT® sont biodégradables par compostage suivant la norme EN 13432 attestée par un laboratoire certifié. Toutes les formulations en VEGEMAT® sont biodégradables de quelques jours à plusieurs mois selon les applications.

 

 

200true dots bottomright 200true 800none
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step1-en
    Biodégradation d'un tee de golf
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step2-en
    Biodégradation
    Étape 1
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step3-en
    Biodégradation
    Étape 2
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step4-en
    Biodégradation
    Étape 3
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step5-en
    Biodégradation
    Étape 4
  • 3000 fade true 60 bottom
    Step6-en
    Biodégradation
    Étape 5

 

La biodégradation de VEGEMAT®

Le préfixe « bio » est parfois abusivement utilisé comme argument commercial pour souligner le caractère respectueux de l’environnement d’un matériau donné.

Cependant, il est important de réserver ce terme à des processus de dégradation qui mettent en jeu des organismes vivants par l’intervention de différentes enzymes qui provoquent la dégradation.
C’est ce point qui est mis en évidence dans les différentes définitions proposées par les organismes de recherches.

 

Processus de dégradation :

Cependant si ces définitions justifient et limitent l’utilisation du terme biodégradation à certaines conditions de dégradation, elles ne permettent pas toujours de conclure à la compatibilité d’un matériau biodégradable avec le stockage dans un écosystème naturel comme le compost ou un milieu aqueux par exemple.

En effet, d’après certaines définitions, un matériau peut subir une biodégradation et être donc considéré comme biodégradable, sans pour autant avoir totalement disparu du milieu. Il peut donc perdurer dans ce même milieu sous la forme de fragments plus ou moins importants sans jamais disparaître ou alors à une échelle de temps beaucoup trop importante.

Le terme plastique « biodégradable » n’a pas réellement de sens s’il n’est pas associé clairement à un temps de biodégradation dans un milieu de stockage donné (compost, sol, océan, etc.).

 

Le compostage de VEGEMAT®

L’élimination des plastiques biodégradables par compostage vise à mélanger les matériaux en fin de vie avec divers déchets organiques au début ou à la fin d’un processus de compostage.
Le matériau doit donc subir une biodégradation dans ce type de milieu sans entraîner de quelconque toxicité ni de perte de qualité pour le compost. Ce dernier point est très important car l’intérêt de ce genre de procédé est d’éliminer un déchet gênant grâce à un processus naturel et d’obtenir un compost de qualité qui pourra être utilisé comme amendement organique sur diverses cultures.
Si le compost obtenu est toxique pour les plantes ou de qualité médiocre, sa valeur marchande est nulle et il devient à son tour un déchet inutilisable qui engendre les mêmes problèmes liés au stockage des polymères synthétiques non biodégradables.

 

VEGEMAT® est un plastique biodégradable suivant la norme
EN 13432.

Cette norme permet de caractériser clairement la biodégradabilité par compostage des emballages plastiques.
Elle donne les performances que doivent atteindre les emballages plastiques pour être éliminés par compostage industriel
sans altérer la qualité du compost final.

Elle s’applique au matériau mis en forme et se décompose en trois étapes principales :

 

Etape 1 »

  • Estimation de la dégradation intrinsèque du matériau.
    Le matériau sous forme de poudre ou de granulés fins est placé dans un compost mature. On mesure alors la quantité de carbone contenu dans le matériau qui est minéralisé sous forme de CO2 par les micro-organismes du compost. Pour être validé, le matériau doit être minéralisé à 90% en moins de 6 mois.

Etape 2 »

  • Estimation de la fragmentation de l’emballage dans sa forme d’usage.
    Le produit final est placé avec des déchets en début de phase de compostage et on récupère les fragments de matériau après 12 semaines de compostage. Pour que ce test soit valide, la masse totale des fragments de taille supérieure à 2 mm ne doit pas excéder 10% de la masse de l’emballage de départ.

Etape 3 »

  • Vérification de la qualité du compost qui a supporté l’élimination d’un déchet en plastique biodégradable.
    Avec un test de germination, on compare les qualités du compost comme amendement organique par rapport à un compost témoin.